"La Main Gauche de la Nuit" d'Ursula Le Guin

Publié le par livretoi

cycle-ekumen-la-main-gauche-de-la-nuit.jpgGenre : Science-Fiction

 

Auteur : Ursula K. Le Guin link

 

Note de Livretoi : 7/10

 

Pitch :

Comme tous les romans de science-fiction d'Ursula Le Guin, c'est très difficile à résumer, parce que l'intérêt du livre réside, peut-être plus que dans l'histoire au sens strict, dans le monde qu'elle invente.

Dans le futur, Genly Ai, un Terrien, est envoyé sur la planète Gethen (alias Nivôse) pour tenter de convaincre ses gouvernements d'adhérer à l'organisation interplanétaire qui réunit différents systèmes stellaires autour d'échanges commerciaux. Seulement les conditions climatiques de Nivôse sont très difficiles, et la situation politique est tendue ; les gouvernements ne semblant pas très motivés pour l'adhésion à l'organisation des planètes unies. Mais on est ici loin de Star Trek : les voyages spatiaux durent des années et c'est une immersion culturelle totale que connaissent les envoyés.

Genly se trouve alors immergé dans une société très étrange. Ici, les humains ont connu une évolution génétique sensiblement différente : ils ne sont ni homme ni femme, mais un peu des deux. Toute la société prend évidement en compte cette absence de différence sexuelle et fonctionne différemment de la nôtre. Mais on est loin du mythe des Amazones ou d'un monde idyllique sans guerre, hein. Ursula Le Guin imagine toujours des civilisations de façon complète et subtile ; l'absence de genre n'est pas le seul élément de cette société, c'est un monde beaucoup plus complexe que seulement un "tiens, comment ce serait s'il n'y avait pas de différences entre des hommes et des femmes ?". Le décompte du temps, le système politique, les relations familiales sont différents. Les conceptions des choses elles-mêmes le sont.

Genly a du mal à comprendre cette civilisation, et surtout à s'habituer à ce que ses interlocuteurs soient à la fois des "il" et des "elles". En contrepartie, lui, bloqué à leurs yeux dans une phase hormonale qui le maintient du côté masculin de son organisme, passe aussi pour un monstre. Mais sa mission l'entraîne dans une traversée du pays dans des conditions très difficiles, poursuivi par un gouvernement qui le voit comme un danger.

 

Récompense : Prix Hugo (la plus haute distinction de la Science-fiction) et Prix Nebula

 

Pourquoi le lire ?

 

Ursula Le Guin a le don de créer des mondes complexes et originaux. C'est un livre assez dense, très psychologique, il faut s'accrocher un peu au début (comme dans beaucoup de romans qui "inventent" tout un monde). Mais j'ai trouvé ce livre "unique" dans sa façon de traiter le thème des extraterrestres et des voyages interstellaires. La réflexion sur l'identité sexuelle qui est la base de nos sociétés est très intéressante. Comment serait le monde s'il n'y avait pas de différence hommes-femmes ?

 

A lire aussi : "Les contes de Terremer" bien sûr, pour ceux qui aiment l'ambiance "Seigneur des Anneaux". J'ai trouvé les livres poétiques et très bien écrits ; et d'autres que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire !

Publié dans Science Fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jipe 18/09/2011 15:32


Les femmes ont place à part dans l'univers de la science fiction, une très bonne place, à lire aussi: "Shambleau" de Catherine L. Moore...


Livretoi 19/09/2011 17:00



Merci pour ce conseil, j'essaierais de le lire !